CONCOURS 2017 : une moisson exceptionnelle !

Publié le par Lycée Léon Blum

Les résultats aux concours de notre cinquième promotion de khâgne ne sont pas encore complètement tombés, mais nous savons déjà qu'ils sont encore meilleurs que ceux, déjà très positifs, obtenus les années précédentes !

Un de nos khâgneux, Maxence, a été déclaré admis au concours de l'ENS Lyon en série Lettres et Arts, en option Histoire des Arts, dès sa première tentative ! Il rejoindra donc en septembre à l'ENS Lyon, comme Elève Normalien, nos anciens khâgneux comme Maxime ou Alexis qui ont "intégré" lors des précédentes promotions !

Une autre de nos étudiantes, Elvire, admissible au concours de l'ENS Lyon, entre à l'ENS Ulm (Paris) en tant que Normalienne Etudiante, avec un projet de Master de Cinéma sur l'oeuvre de Paul Verhoeven. Elvire est également admise à l'IEP Lyon en Master, ans le cadre de la B.E.L.

Ces deux vaillants admissibles, qui avaient fait preuve toute l'année de leur talent et de leur sérieux en obtenant les meilleurs résultats aux concours blancs, vont donc continuer leurs études dans une ENS.

... Et ce sera également le cas d'un autre de nos khâgneux, Vincent, qui entre à l'ENS Lyon comme Normalien Etudiant, avec un projet de Master concernant l'Histoire, l'Histoire des Arts et les Sciences sociales sur la ville de Smyrne !

Ces trois entrées portent à 12 le décompte provisoire de nos khâgneux poursuivant leurs études dans une des deux ENS en Histoire des Arts, Cinéma, Philosophie, Lettres. ou Histoire.

Mais la promotion 2017 a surtout été largement récompensée dans son ensemble par le nombre exceptionnellement élevé de khâgneux déclarés sous-admissibles aux concours des ENS : ils sont pas moins de 19 pour le concours de l'ENS Lyon (et 5 pour celui de l'ENS Ulm) à se voir ainsi gratifiés d'une équivalence supplémentaire de 2 années d'études (120 ECTS) dans la discipline de leur choix, et à être encouragés par les Ecoles Normales Supérieures à faire une nouvelle khâgne pour participer à nouveau aux concours 

Sur une promotion à "taille humaine" de 38 khâgneux, cela représente un taux particulièrement élevé de 55% de candidats distingués par le jury des concours ENS (admis, admissibles et sous-admissibles) taux assez inouï, là où la plupart des établissements, même lorsqu'ils ont un ou deux admissibles, se contentent d'une poignée de "sous-a". Cet indicateur est le signe du très bon niveau de notre khâgne et de l'excellent état d'esprit de cohésion et d'entraide avec lequel cette promotion a affronté les concours.

Les résultats très favorables obtenus aux écrits de l'ENS ont également permis de nombreuses admissibilités dans le cadre de la Banque d'Epreuves Littéraires. Ainsi, pour la première année marquant l'entrée de l'Ecole du Louvre dans la BEL, 6 de nos optionnaires Histoire des Arts ont été déclarés admissibles pour une entrée en 3ème année dans cette école. Plusieurs d'entre eux ont été également admissibles dans les IEP (Lyon, Lille, Aix)...

 

Voici donc le bilan provisoire de la promotion 2017. Il reste encore à actualiser, plusieurs écoles n'ayant pas encore affiché leurs résultats définitifs.

 

Banque d'Epreuves Littéraires :

ENS Lyon : 1 admis au concours Lettres-Arts (option Histoire des Arts) sur 2 admissibles, 1 admis Normalien Etudiant (en Histoire/Histoire des Arts), 19 sous-admissibles.

ENS Ulm : 1 admis Normalien Etudiant (en Cinéma), 5 sous-admissibles au concours.

Ecole du Louvre (accès khâgne / 3ème année) : 1 admis sur 6 admissibles

IEP Lyon (accès khâgne / Master) : 1 admis sur 2 admissibles

IEP Aix (accès khâgne / Master) : 2 admissibles

IEP Lille (accès khâgne / Master) : 4 admissibles

CELSA Master 1 : 1 admissible

CELSA L3 : 2 admis

N.B. : Pour les écoles de la B.E.L., tous les admissibles ne se sont pas forcément présentés aux épreuves orales, préférant opter pour d'autres cursus.

 

Hors Banque d'épreuves littéraires :

École d'Urbanisme de Paris : 1 admis en Master

Fémis : 1 admissible au 3e tour (finaliste) en Image (promotion 2015)

ICD : 1 admis